Valère Staraselski

L’Adieu aux rois - Paris, janvier 1794

L’Adieu aux rois, Paris, janvier 1794 est un roman historique, le roman de la naissance de la République française.

En un récit qui fait roman, Valère Staraselski réussit à dresser le tableau de la France de 1793, de ce moment charnière qui voit la république supplanter la monarchie. Se départant des légendes encore véhiculées aujourd’hui et des fantasmes, d’un certain révisionnisme aussi, il nous restitue au jour le jour la destruction des tombeaux royaux, qui est surtout un démontage, ainsi que l’extraction des corps des rois, reines et grands personnages ensevelis dans la nécropole de Saint-Denis.

Son récit, solidement appuyé sur des documents d’archives, est véridique. Il retrace ce qui s’est réellement passé en août et octobre 1793 à l’intérieur de la basilique Saint-Denis avec les sépultures des rois de France. De manière concomitante, l’Adieu aux rois rend compte, mois après mois, de la politique menée par le Comité de Salut public et de son président, Maximilien Robespierre, des luttes politiques. Là encore, loin de la légende noire, l’Adieu aux rois donne à voir et à comprendre ce qu’a été cette année 1793 an I de la République Française : les armées étrangères encerclant le pays, les fédéralistes, les royalistes contre-attaquant, la Vendée en insurrection... Pour la connaissance de cette période de l’histoire de France, l’Adieu aux rois représente sans conteste un évènement.


« On venait d’ouvrir le cercueil de Marie de Médicis il était en putréfaction liquide. Sa tête était entière et garnie de beaucoup de cheveux. [...] Aussitôt, il a entendu les ouvriers et autres assistants qui accusaient cette princesse du meurtre de son époux. [...] Ces imprécations signifiaient néanmoins un hommage rendu à la mémoire d’Henri IV toujours chérie, malgré la haine prononcée contre le nom de roi ! Les ouvriers ont arraché et distribué au hasard ses cheveux. Il m’a confessé avoir alors tendu, au milieu du groupe, une main incertaine qui a réussi à en saisir une petite touffe qu’il a eu soin de conserver... »

1793, la France est assiégée. Prussiens, Autrichiens et Anglais cantonnent à quelques heures de Paris. Le bruit court que le roi de Prusse a fait retenir les loges à l’Opéra. Lyon et Bordeaux sont en rébellion contre la Convention tandis que les Vendéens insurgés ont pris Angers et Saumur. Terreur, sauvagerie et férocité caractérisent cette guerre civile.
Le conventionnel Barère appelle à la destruction des mausolées royaux. Les sansculottes applaudissent et l’abbé Grégoire lui-même s’enthousiasme. Les cercueils des rois et reines de France, princes, princesses, religieux et grands de l’État sont ouverts et leurs corps extraits un à un puis jetés dans deux fosses communes.
Un témoin, Ferdinand Gautier, personnage réel, royaliste et catholique fervent,relate jour par jour ces faits à l’avocat robespierriste Marc Antoine Doudeauville...


Détails du livre :

  • ISBN : 9782749132914
  • ISBN numérique : 9782749132921
  • Date de parution : 22/08/2013
  • Dimensions : 220 x 140 mm
  • Nombre de pages : 240
  • Éditeur : Cherche Midi