Valère Staraselski

La Fête de l’Humanité Comme un air de liberté
Les nouvelles de Bordeaux - 4 septembre 2015


80 ans de solidarité. L’écrivain Valère Staraselski s’est plongé dans la longue histoire d’une fête née en 1930 pour défendre le journal de [Jaurès].

Au fil des pages de son livre*, abondamment illustré, on remonte le temps de fête en fête, jusqu’aux premiers mois de 2015...

Au long des pages, il y a les Fêtes que l’on n’a pas connues, celles que l’on a vécues ll y a l’humoriste Fernand Raynaud, simple visiteur se promenant dans la fête, qui, en 1956, reconnu, dut signer des autographes sur des mouchoirs, des vignettes ou des albums de Pif.

ll y a aussi la Fête de 2001, quatre jours « après les attentats contre les tours duWorld Trade Center, a New York, placée sous le signe de la fraternité face au désordre du monde » Et puis celle de 1973, qui salue la libération d’Angela Davis. Petites et grandes histoires se croisent, les expos s’affichent, les concerts s’enchaînent, témoignant de l’ouverture qui anime le lieu, qu’il soit à Bezons, à Montreuil, sur la pelouse de Reuilly, dans le bois de Vincennes a Paris, ou au Parc de La Courneuve où la Fête a pu prendre ses aises.

Les Nouvelles de Bordeaux

La Fête de l’Humanité, Comme un air de liberté, Préface : Patrick LE HYARIC, septembre 2015, ISBN : 978-2-7491-4851-9